top of page
Rechercher
  • doffincecile35

La constipation

Dernière mise à jour : 18 nov. 2020


Pour venir à bout de la constipation chronique, une alimentation adaptée est LA solution. Une alimentation équilibrée riche en fibres associée à du sport et une bonne hydratation peuvent souvent suffir.
Manque de fibres et constipation

Description


La constipation se produit quand les selles se déplacent trop lentement le long du gros intestin. Les matières fécales qui restent dans l'intestin trop longtemps avant leur évacuation deviennent dures et sèches. Leur expulsion est éventuellement difficile, douloureuse et peu fréquente.


Dans la majorité des cas, la constipation ne représente pas un danger, mais elle peut considérablement nuire à votre qualité de vie. Elle ne constitue pas une affection, mais elle pourrait être un symptôme d'une affection. Beaucoup de personnes se croient constipées alors qu'elles ne le sont pas, car elles ont entendu dire qu'il n'était pas normal d'aller à la selle moins de 1 fois par jour.


En fait, il n'est pas nécessaire d'y aller plus souvent que deux fois par semaine, dans la mesure où la défécation n'est pas pénible. Une selle normale, peu importe sa fréquence, doit être à la fois molle et consistante et facile à passer sans nécessiter d'efforts.


Les facteurs favorisant la constipation


Chez l'adulte, la constipation occasionnelle est, en général, due à : • un changement dans les habitudes quotidiennes : voyage, modification du régime alimentaire, stress, immobilisation, hospitalisation... • ou au fait de "se retenir" et de ne pas répondre au besoin d'aller à la selle (par exemple en présence d' hémorroïdes ou de fissure anale).


D'autres situations sont susceptibles d'entraîner une constipation plus ou moins durable :


• une alimentation pauvre en fibres et une consommation insuffisante de boissons ;

• le manque d' activité physique ;

• la prise de médicaments, notamment certains antitussifs, antidouleurs, antidépresseurs ou médicaments utilisés contre l'acidité gastrique. Si vous prenez un traitement prolongé, consultez la notice ou demandez conseil à votre pharmacien ;

• chez la femme, certaines périodes du cycle menstruel, la grossesse ou la ménopause ;

• le vieillissement ;

• le faible apport calorique, en particulier dans les troubles du comportement alimentaire comme l' anorexie mentale ;

• la sédentarité en particulier chez les personnes âgées qui sortent peu de chez elles et les personnes à mobilité réduite. La diminution de la mobilité est souvent associée à d’autres facteurs qui augmentent le risque de constipation (prise de médicaments, alimentation inadaptée...) ;

• la constipation chronique est également présente dans la colopathie fonctionnelle ou syndrome du colon irritable et est associée à des douleurs abdominales et un ballonnement abdominal.


Enfin, beaucoup plus rarement, la constipation peut être due à :


• une maladie du côlon ou du rectum (diverticulose, cancer colorectal...),

• une maladie autre : diabète, hypothyroïdie, maladie de Parkinson, sclérose en plaque, dépression, troubles anxieux...


Comment soulager la constipation ?


Pour soulager la constipation, mieux vaut :


• enrichir son alimentation en fibres : fruits, légumes, céréales complètes, noix, pruneaux, son de blé, graines de psyllium ou de lin par exemple.

• augmenter ses apports en eau en buvant au moins un à deux litres de liquide par jour, sous forme d’eau, de tisanes, de jus de fruits, de soupe. Boire des eaux minérales riches en magnésium est également utile.

• faire de l’exercice physique pour stimuler le passage des déchets le long de vos intestins • si vous pensez que votre médicament provoque la constipation, consultez un professionnel de la santé;

• réduisez votre consommation d'aliments transformés


Prévoyez utiliser les toilettes à des moments précis. Essayez de passer une selle au même moment chaque jour (après le déjeuner, par exemple);

• consommez du jus de prunes, de la compote de pruneaux, ou des figues pour amollir les matières fécales (augmentez lentement les quantités pour réduire le risque de flatulence);

• rendez-vous aux toilettes lorsque vous en sentez le besoin.


MES CONSEILS


Le vinaigre de cidre favorise le développement et le renouvellement de la flore intestinale, tout en facilitant la digestion. Ce remède d’antan est utilisé depuis des générations pour éviter la constipation.


Manger un ou deux kiwis le matin à jeun pour son apport en fibres.


Boire un jus d'agrume bien frais à jeun. Les jus d'agrumes (orange, pamplemousse…) sont d'excellents laxatifs naturels. Leur action sur votre transit intestinal sera encore meilleure, si vous prenez l'habitude de consommer tous les matins à jeun un grand verre bien frais d'un de ces jus de fruits qui vous aidera, de surcroît à faire le plein de vitamines… Pour être en forme toute la journée.


Se masser le ventre. Pour activer un intestin paresseux, massez-vous doucement et régulièrement le ventre. Mieux : demandez à votre partenaire ce petit soin qui saura marier l'utile à l'agréable.


Ajouter 1 cuillère à café de son d'avoine dans vos laitages ou vos soupes, ce dernier contient des fibres insolubles laxatives et douces.


Placer un petit marche-pieds sous vous pieds lorsque vous êtes assis sur la cuvette et penchez vous un peu en avant. La position est alors idéale pour favoriser la sortie des selles.


ATTENTION ! A la longue, l'abus de laxatifs entraîne une dépendance de l'intestin qui ne sait plus fonctionner normalement et naturellement. Avant d'y avoir recours, essayez les solutions naturelles. Si cela ne suffit pas, parlez-en à votre médecin.

26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page