top of page
Rechercher
  • doffincecile35

L'hydratation


Je vois beaucoup trop souvent en consultation des patients qui ne boivent pas. Soit parce qu'ils attendent d'avoir soif, soit parce qu'ils n'ont pas le temps de boire ou encore pour s'empêcher d'aller uriner trop régulièrement.


Alors attention, l'eau est VITALE à notre survie, elle est le principal constituant de l’organisme (environ 65 %) et se trouve dans toutes les parties du corps (organes, os, sang, muscles…etc.)


Mais à quoi sert l'eau??


Elle transporte les globules qui nous défendent des agressions extérieures, approvisionne les organes en nutriments, transporte les déchets jusqu'aux organes d'élimination, participe à la circulation sanguine, aux systèmes digestif et urinaire, joue un rôle central dans la transmission des influx nerveux et des hormones,...


Mais elle sert également à :

  • dissoudre pour apporter des éléments et des informations aux cellules

  • éliminer les déchets, toxines et cellules mortes

  • assimiler les aliments

  • réguler les fonctions métaboliques

  • véhiculer des informations multiples sur le plan hormonal et électromagnétique

  • assurer la régulation thermique (transpiration)

L'équilibre hydrique est régulé par la soif et le contrôle de l'excrétion. La soif est un signe de déshydratation (tout comme une urine jaune). Mais quand on a soif, il est déjà trop tard !

La déshydratation a pour conséquences :

  • de la fatigue et un manque d'énergie

  • la constipation

  • de l'hypertension ou de l'hypotension

  • de l'eczéma

  • des troubles respiratoires

  • du cholestérol

  • une tendance à prendre du poids

  • des troubles digestifs (par carence en sucs digestifs)

  • un déséquilibre acido-basique

  • des cystites et des troubles urinaires et rénaux

  • un vieillissement précoce

Une perte de 10 % d'eau = une perte de 10 % de capacité de travail musculaire !

Nous éliminons 2,5 litres d'eau par jour par le biais des émonctoires, de la transpiration et de la salive. Il convient de les remplacer, mais pas par n'importe quelle eau : sa qualité est essentielle !





Quelle eau boire?


Quelles eaux de boisson ou alimentaires trouve-t-on sur le marché actuellement ?

On dispose aujourd’hui de trois types d’offres d’eaux alimentaires.


L’eau du robinet (ou du réseau)

Elle est traitée pour satisfaire aux quelques dizaines de paramètres de limites et de références de qualité des EDCH (Eaux Destinées à la Consommation Humaine).


Les eaux embouteillées

Les eaux de source répondent aux normes EDCH (Eaux destinées à la Consommation Humaine.) Pour les eaux minérales, seuls les agréments de l’Académie nationale de médecine et de L’AFSSA (Agence Française de Sécurité Sanitaire et des Aliments) sont requis.


Les eaux filtrées

…à partir essentiellement de l’eau du robinet, par des Procédés de Purification de l’Eau (PPE). Ceux-ci ne font pas l’objet à ce jour d’un encadrement législatif spécifique.


Vous pouvez choisir celle qui vous convient le mieux en terme de goût, cependant, certains critères peuvent vous permettre de faire votre choix:


1-Critère économique: l'eau du robinet vous revient minimum 50 fois moins chère que le premier prix d’une eau de source en bouteille. (prix moyen du m3).


Le prix moyen des eaux de sources (toutes marques confondues) est de 0,14 €/litre avec pour la moins chère, une moyenne de 0,12 €/litre.


Quant à l'eau minérale, le prix moyen est de 0,35 EUR/litre, soit 116 fois plus cher que l'eau du robinet et 2,5 fois plus cher que l'eau de source. La différence de prix entre l'eau du robinet et les eaux en bouteille s'explique par le conditionnement et le marketing.


Rappel: Une eau minérale naturelle doit répondre à des critères spécifiques fixés dans la réglementation. Elle doit par ailleurs présenter une composition en éléments minéraux constante qui la caractérise pour être autorisée en tant qu’eau minérale naturelle. Ce critère permet de s’assurer que la ressource est exploitée de façon durable. Pour obtenir l’autorisation d’exploiter une eau minérale naturelle et l’embouteiller son origine géologique est expertisée, ce sont souvent des eaux qui ont circulé des dizaines d’années via différentes couches géologiques.

Selon leur composition, certaines d’entre elles peuvent induire des effets sur la santé et être recommandées pour des besoins particuliers : les eaux sulfatées ont par exemple un effet laxatif, certaines améliorent l’apport en calcium, etc. D’autres, au contraire, en raison de leur concentration en sodium ne doivent pas être consommées en excès et peuvent présenter des contre-indications. Toute utilisation thérapeutique d’une eau minérale naturelle relève du domaine médical et sort du champ de compétence de l’Anses.

2- Critère écologique: les eaux en bouteilles nécessitent du pétrole pour fabriquer le contenant plastique polytéréphtalate d'éthylène (PET) mais ont surtout un bilan carbone lourd en raison du transport.

Les filtres sont peu recyclés et recyclables et nécessitent trois litres d’eau pour produire un litre d’eau purifiée. L’avantage est encore ici en faveur de l’eau du robinet.


3- Critère sanitaire: en effet, qu’elles soient de surface ou souterraines, les eaux du robinet et embouteillées, suite à la dégradation de l’environnement, contiennent dans des proportions variables, des traces de nombreux polluants (résidus médicamenteux et hormonaux, pesticides, métaux lourds, bactéries non pathogènes mais porteuses de gènes d’antibiorésistance…). De plus, pour les eaux embouteillées, on constate qu’il y a possibilité de migration de substances agissant comme des perturbateurs endocriniens entre le récipient en plastique (PET) et son contenu.


Conseils pour favoriser votre hydratation quotidienne:


On commence dès le matin! On se fait du bien tout en s’hydratant avec une citronnade maison : on mélange le jus d’un citron pressé et un verre d'eau avec ou sans rondelle de concombre. À faire à jeûne ! Pourquoi ? Parce que boire favorise la bonne santé des reins. Quant au citron : il est parfait dès le matin, car il contient de la vitamine C et surtout des anti-oxydants, et par ailleurs il apparaît comme alcalinisant pour l'organisme. À éviter cependant chez les personnes souffrant de brûlures gastriques.


On pense à sa santé. Dans la famille des boissons antioxydantes (protectrices de l’organisme), il n’y a que l’embarras du choix. Du thé vert, en passant par le jus d’ aloe vera ou l' eau de coco, elles sont aussi curieuses qu’appétissantes.


Attention : La plupart des boissons vendues comme antioxydantes sont fabriquées à base de jus de fruit et sont riches en sucre. Vigilance donc, à l'apport inutile de glucides. Votre boisson doit être SANS SUCRE AJOUTE!


On se met l’eau à la bouche. Boire 1,5 L par jour, c’est bien mais insuffisant pour compenser les pertes d’eau physiologiques équivalentes à 2 à 2,5 litres d’eau par jour. Surtout si vous faites du sport ou qu'il fait chaud. Bonne nouvelle, 3 repas par jour suffisent pour compléter cette ration journalière, à condition de consommer ses 5 fruits et légumes quotidiens (recommandations de l’Inpes). Alors on s’y tient !


Attention : L'hydratation alimentaire dépend de la teneur en eau des repas. Une alimentation riche en fruits, légumes et certains laitages (type fromage blanc) est plus hydratante qu'une alimentation riche en protéines et féculents. Le mieux : maintenir un bon équilibre entre ces divers types d'aliments.


Des verres en guise de repères.

Plutôt que de compter sa ration en centilitres ou en nombre de bouteilles, on évalue sa consommation d’eau en nombre de verres (taille gobelet).

On retient que 1,5 L d’eau, ce sont : 2 verres à chaque repas, 2 verres dans la matinée, et 2 dans l’après-midi, SOIT 10 verres ! Et on n'oublie pas le verre d’eau supplémentaire pour chaque demi-heure de sport, de fièvre ou de grosse chaleur.


A savoir : Ces chiffres ne sont que des moyennes. Chaque individu a des besoins qui lui sont propres. Certaines conditions internes, comme les maladies chroniques, les menstruations, la grossesse, impliquent une hydratation majorée.


Ne pas attendre la soif ! Il n'y a pas que les sportifs qui doivent s'hydrater ! Boire régulièrement sans attendre d'avoir soif permet de ne pas laisser le cerveau se déshydrater et de rester performant. Car la soif est déjà le signe d'une déshydratation et d'un cerveau qui tourne au ralenti, avec une mémoire en berne, un travail moins précis, une difficulté à trouver ses mots, des maux de tête, etc.


Dans son sac. Le meilleur réflexe anti déshydratation est de caser dans son sac une bouteille de secours. L’idéal ? Agir écolo-économique en investissant dans une gourde en inox. A savoir : Nettoyez bien votre bouteille régulièrement ! En ayant le réflexe bouteille perso (gourde), vous faites du bien à la Planète et évitez la prolifération de déchets plastiques comme ceux issus de la consommation de l'eau en bouteilles;



La tendance food est à l'hydratation. On mise sur les fruits et légumes à forte teneur en eau, et on les mixe à la fraîche. Cet été, les eaux détox et les smoothies (sans sucre ajouté) à base de concombre ou de feuilles d'épinards, et les soupes type pastèque-menthe envahissent les réseaux sociaux !

Idem pour le gaspacho, la soupe de melon et le jus de tomates. À nos blenders !


Attention : Quand il fait chaud, on transpire plus, donc il faut boire plus. Mais gardez bien en tête que le rosé n' hydrate pas ! En revanche, la soupe froide est un excellent moyen pour s’hydrater, car elle permet de refaire le plein de sels minéraux que l'on élimine quand on transpire. En buvant des eaux sodiques (à forte teneur en sodium donc), comme la St-Yorre par exemple, cela permet de reminéraliser l'organisme.


On ose les pauses. On pense à s’arrêter, d’une part pour respirer, d’autre part pour s’hydrater. Un verre d'eau fraîche, un smoothie minute et ça repart !


On essaie la tisane ! Les saveurs abondent, et il y en a pour tous les goûts. Essayer la tisane du soir en famille ou entre amis, c’est l’adopter. Alors on n’hésite plus, on collectionne les tisanes que l'on déguste chaudes ou fraîches en été. De plus, la tisane ne contenant pas de théine, ne déshydrate pas. C'est une bonne habitude à prendre ! Mais à éviter juste avant de se coucher, pour des questions de confort nocturne;


Les applications. Il existe de nombreuses applications qui peuvent vous aidez à atteindre votre objectif. Voici 3 exemples :






Vous savez ce qu'il reste à faire afin d'arriver à vous hydrater convenablement tout au long de la journée.

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page