top of page
Rechercher
  • Cécile Doffin

Confinement et poids

Dernière mise à jour : 12 déc. 2021

Nous vivons une nouvelle fois une période de confinement qui met nos nerfs à dure épreuve ! Pour vivre au mieux cette phase délicate et surtout ne pas « tomber » dans le grignotage, je vous partage quelques conseils:


1- Ne pas grignoter

Le frigo n'a jamais été aussi prêt de vous, et pourtant, il faut éviter de grignoter. Face au stress ou à l'ennui, nos envies se portent plus facilement vers le sucré. Parce que le sucre envoi un message au cerveau qui libère des hormones comme la dopamine. Une molécule qui nous fait du bien moralement, sur le moment. Le grignotage apporte des calories non négligeables sur votre journée et risque de compromettre votre perte de poids. Pensez à prendre vos collations. Une collation se doit d'être équilibrée, saine et rassasiante.


2-Conserver trois repas par jour


La clef, c'est de conserver trois repas par jour, même si vous déjeunez tard, le plus équilibré possible. Privilégiez les légumes frais et ce n'est pas la peine de se ruer tous les jours au marché, les surgelés font amplement l'affaire.

Enfin, pour ceux qui ne font aucun exercice physique à la maison, réduisez le pain, les biscuits et les gâteaux. Leurs glucides ne seront jamais éliminés, mais transformés en graisse et stockés !


3-Faire du sport...mais chez vous


Pour se défouler, courir, sauter ou danser quand les sorties sont très limitées et les salles de sports fermées, il reste votre domicile. Il existe des applications simples ou des vidéos sur internet qui permettent de suer, sans matériel, dans votre salon.

Certaines salles de sport mettent à disposition gratuitement des séances quotidiennes en ligne, en direct, assurées par des coachs, pour garder la forme. Rien que le fait de danser sur sa musique préférée permet de brûler quelques calories ! Pensez-y !


Comme en période de confinement il peut être difficile de maintenir un minimum de mouvement, voici quelques pistes qui permettent de maximiser les possibilités de mouvement dans vos journées :

- Fractionner ses courses de première nécessité pour maintenir au minimum une sortie par jour.

- Bannir l’ascenseur.

- Vous garer plus loin que votre lieu de travail

- Faire son ménage plus fréquemment.

-Pratiquer des mouvements type renforcement, gainage, et/ou des étirements 10 minutes par jour (de multiples tutoriels sont à notre disposition).


Confinement et stress


Maintenir des activités planifiées (temps de travail, temps de pause, etc.) dans nos journées à la maison permet deux choses :


1. Garder notre esprit orienté vers l’action plutôt que sur la rumination :

Des études montrent clairement que la rumination (c’est-à-dire le fait de penser de façon continue aux aspects négatifs d’une situation) renforce les effets d’une situation stressante. Maintenir des actions simples et planifiées (se lever aux mêmes horaires, s’habiller comme pour une journée de travail, s’imposer des plages de travail pour soi et pour les enfants bien précises, etc.) permet de nous donner un sentiment de contrôle sur l’organisation de nos journées et nous laisse moins de « bande passante » pour ruminer.


2. Rester au plus proche de nos rythmes physiologiques classiques :

Tout changement nécessite de l’adaptation et génère donc du stress, y compris lorsqu’on modifie nos rythmes biologiques. Nous fonctionnons mieux physiquement et psychologiquement quand nous pouvons maintenir un certain nombre d’habitudes, notamment nos rythmes de sommeil et d’alimentation.

Conservez également un minimum de mouvement et de respiration dans nos journées. Les recommandations l’Organisation mondiale de la santé (OMS), sont claires : pour bien fonctionner, notre organisme a besoin d’un minimum de mouvement qui puisse solliciter notre système respiratoire et cardiaque. D’où leur recommandation des 10 000 pas par jour. Fixez-vous des objectifs réalisables comme 5000 pas, cela est déjà bénéfique et augmentez au fur à mesure.

Bien vivre le confinement


Partager nos émotions et renforcer nos liens sociaux.

La régulation des émotions et le lien social sont deux facteurs clés de gestion du stress, notamment en situation de confinement. Réguler nos émotions signifie d’abord être en mesure de les reconnaître chez nous puis de les utiliser au service d’une meilleure relation avec les autres.

Dans ce cadre, échanger avec notre entourage et notre réseau social sur nos émotions est un élément clé. Cela nous demande de mettre des mots sur ce que nous ressentons, permettant ainsi d’améliorer notre capacité d’identification de nos émotions. Cela nous permet également de comprendre que nous ne sommes pas seuls à éprouver des émotions négatives.


Dans l’échange téléphonique ou électronique avec les membres de notre réseau (ou plutôt de nos réseaux aujourd’hui multiples), nous pouvons en outre identifier les bonnes pratiques des autres pour faire face à la situation et nous en inspirer.


Enfin, profiter du ralentissement de notre rythme quotidien pour renforcer nos liens avec ceux qui nous sont chers est un facteur protecteur en termes de stress.

Dans cette situation exceptionnelle qui exige une adaptation forte et rapide dans les sphères privées et professionnelles, nous devons garder à l’esprit que le stress peut se réguler et que c’est dans l’échange et la co-construction avec les autres que nous trouverons les ressources pour faire face.


Exercice de cohérence cardiaque à visée anti-stress :

https://www.youtube.com/watch?v=bM3mWlq4M8E


Conseils alimentaires



Consommez des céréales complètes:


Et ceci pour deux raisons: les poissons gras sont riches en oméga 3, des acides gras essentiels à notre corps qu'il faut lui apporter par l'alimentation car il n'arrive pas à en produire lui-même. Or les oméga 3 sont réputés pour ralentir l'action du cortisol, connu également sous le nom d'hormone du stress...s nerveuses, et des vitamines B qui permettent d’équilibrer l’humeur.


Des fruits secs:


Les fruits secs tels que le raisin sec, l’abricot, la figue sont très énergétiques, et sont riches en sucres lents et en fibres. Ils sont un concentré de minéraux et de nutriments qui aura un effet nourrissant pour le corps et apaisant pour l’esprit.


Le chocolat noir:


Le chocolat noir est un des premiers aliments antistress. Il est très riche en magnésium, mais également en phényléthylamine, qui est le précurseur de la sérotonine, hormone qui régule notre humeur. Il contient également beaucoup de vitamines B qui aident à lutter contre le stress.


La levure de bière:


La levure de bière est riche en vitamines B. C’est pourquoi, sachant les vertus de cette vitamine pour lutter contre le stress, elle est particulièrement recommandée dans votre alimentation.


Les poissons gras:


Le thon, le saumon, le maquereau, l'anchois, la sardine, le mulet ou encore la lamproie sont excellents pour chasser le stress et l'anxiété.

Et ceci pour deux raisons: les poissons gras sont riches en omega 3, des acides gras essentiels à notre corps qu'il faut lui apporter par l'alimentation car il n'arrive pas à en produire lui-même. Or les omega 3 sont réputés pour ralentir l'action du cortisol, connu également sous le nom d'hormone du stress...


L'avocat:


Et si le potassium est réputé pour diminuer la pression artérielle, les acides gras monoinsaturés que l'avocat contient sont quant à eux connus pour éloigner la dépression et tempérer les troubles nerveux. Sans oublier qu'ils permettent à notre cerveau de mieux absorber la sérotonine, une hormone que l'on connaît aussi sous le nom d'hormone de la bonne humeur !


Suffisamment s’hydrater:


On l’a répété souvent, par température normale, il faut boire quotidiennement environ1.5 l d’eau pour irriguer suffisamment notre corps. La quantité doit être augmentée par temps de chaleur ou en faisant des efforts physiques. Les eaux minérales riches en oligo-éléments, et notamment en magnésium, seront d’un apport utile.


J' espère que ces conseils vont pouvoir vous donner des pistes afin de mieux vivre votre confinement.

48 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page