top of page
Rechercher
  • Cécile Doffin

Régime Sans FODMAPs


Colopathie fonctionnelle, côlon irritable et régime sans fodmaps
Régime sans Fodmap

Qu'est-ce que le régime LOW FODMAP ?


C'est un régime initialement développé par Sue Shepard, nutritionniste australienne pour les personnes souffrantes d’un syndrome de l’intestin irritable (SII) et a démontré sa grande efficacité pour réduire les troubles (environ 75% de succès, source 1 et 2).


L'alimentation LOW FODMAP préconise des repas sans glucides « fermentescibles ». Ces glucides sont fermentés par les bactéries du côlon et provoquent des symptômes tels que des ballonnements, des gaz et des douleurs abdominales caractéristiques du syndrome de l’intestin irritable


Que veut dire FODMAP?


C’est un acronyme anglais, les lettres représentent une famille d’ingrédients qui peut poser problème lorsque l'on souffre de SII.


Famille, catégories des sucres fermentescibles. FODMAPs
Familles des différents Fodmaps

  • F pour fermentescibles.

  • O pour oligosaccharides (fructanes et galacto-oligosaccharides ou GOS)

  • D pour disaccharide (le lactose !)

  • M pour monosaccharide (aliments contenant trop de fructose)

  • A pour « And »

  • P pour Polyols (sorbitol, mannitol, xylitol, maltitol…)


Le régime repose sur 3 grandes phases qu'il est impératif de respecter:


Phase 1

Eviction totale des aliments riches en FODMAPs (4 à 6 semaines).


Phase 2

Qui consiste à faire des tests en réintroduisant chaque famille une par une (fructanes, lactose, fructose…) et en notant les effets sur votre digestion. Le but est d’identifier la ou les familles qui vous posent problème, il y a de grandes chances que vous ne soyez pas intolérant(e) à toutes ces familles.


Phase 3

L'objectif est de réintroduire entièrement les aliments dont les familles ne posent pas de problème; réintroduire en petites quantités ceux qui contiennent des familles qui vous causent des troubles modérés, bannir ceux qui vous causent de troubles importants.


Avant d'entreprendre ce régime


Il est essentiel d'avoir un diagnostic fiable posé par le médecin et /ou le gastroentérologue. Si vous n’avez pas été diagnostiqué(e) de la maladie du SII, alors vous n’avez aucun intérêt à suivre ce régime, cela est même fortement déconseillé.

Ne vous auto-diagnostiquez pas ! Si vous suspectez avoir une de ces maladies consultez votre médecin.


Dans 25% des cas de SII, le régime FODMAP à base de repas sans glucides n'est pas efficace pour soulager les symptômes. En effet, d'autres facteurs peuvent exacerber ces symptômes et empêcher le soulagement. C'est le cas de l'aérophagie qui augmente la quantité d'air avalé et provoque des gaz.


.

Ce régime doit-être encadré par un professionnel de santé formé. Les personnes qui entreprennent un régime FODMAPs seules ont tendance à prolonger la phase 1, soit la phase de restriction alimentaire pendant trop longtemps ce qui peut conduire à terme à développer des carences nutritionnelles notamment en fibres, calcium et vitamine D.

[Source 3]


Le syndrome de l'intestin irritable (colopathie fonctionnelle)


Le syndrome de l'intestin irritable est une maladie chronique fréquente (10% de la population serait touchée) sans gravité mais qui nuit grandement à la qualité de vie. Les personnes atteintes subissent une alternance d'épisodes de diarrhée et de constipation tout en ayant des douleurs abdominales récidivantes (crampes intestinales, ballonnements et/ou flatulences). Les traitements reposent sur des médicaments souvent onéreux qui, en plus d’être inefficaces, ont des effets secondaires gênants.



Physiopathologie de l'intestin irritable

C’est une maladie multifactorielle qui associe à des degrés divers, selon les patients, une hypersensibilité viscérale, des troubles moteurs qui concernent surtout l’intestin grêle, une dysbiose et des désordres du système nerveux central et du système nerveux autonome.

L’hypersensibilité viscérale, élément physiopathologique majeur, amène le patient à percevoir de façon excessive les douleurs digestives.


La présence d’une dysbiose intestinale, par perte de diversité microbienne, est une caractéristique commune à tous les sous-types. Plus spécifiquement, chez les patients atteints de SII de type diarrhéique, cette dysbiose se caractérise par une augmentation des Bifidobactéries, au détriment des Firmicutes et des Protéobactéries.

Les troubles de l’humeur, des évènements de vie douloureux, une exposition à un stress chronique influencent aussi la sévérité du SII.


Conclusion


Il semble évident que des conseils adaptés ne peuvent être prodigués qu’après une analyse individuelle de l’alimentation du patient, réalisée au mieux par un(e) diététicien(ne) formé(e).


Ayant suivi une formation spécifique sur le syndrome de l’intestin irritable et l’alimentation pauvre en FODMAPs, je peux vous accompagner et adapter votre alimentation pour vous permettre de vous sentir mieux.



Bibliographie

  • [Source 1] Does a diet low in FODMAPs reduce symptoms associated with functional gastrointestinal disorders? A comprehensive systematic review and meta-analysis, papier de recherche de 2016.

  • [Source 2] The low FODMAP diet improves gastrointestinal symptoms in patients with irritable bowel syndrome: a prospective study, papier de recherche de 2013.

  • [Source 3] Controversies and Recent Developments of the Low-FODMAP Diet, papier de recherche de 2017 écrit par Peta Hill, Jane G. Muir et Peter R. Gibson de l’université de Monash.

38 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page